Animaux et conscience

Animaux et conscience

Les animaux ont ils une conscience ? Mon chien, mon bien aimé, le meilleur ami de l’homme a t il conscience de vous, ou bien est il seulement content que vous le nourrissiez. Si vous étiez un robot, aurait il la même affection envers vous ? A t il une conscience de vous ? mais surtout a t il une conscience de lui même ? C’est la questions que de nombreux se posent, et même s’il est quasiment impossible d’y répondre avec exactitude, nous possédons de nombreux éléments de réponse pour y parvenir. Laissez moi vous présenter les différents avis et les tentatives de réponses qui ont été apportés.

Tout d’abord, il est important de rappeler pourquoi cette question est importante. Car en effet, si vous n’en avez rien à faire des animaux, si comme moi vous vous contrecarrez de manger du boeuf, et vous n’éprouvez pas de sympathie envers ces bêtes à 4, 2 ou 0 pattes, vous pouvez conjecturer sur l’importance de ce questionnement. Mais il est d’importance primordial, car notre conscience, théorisée par de nombreux auteurs, depuis le début de la philosophie à aujourd’hui, est ce qui fait notre humanité. Notre conscience de nous même, notre conscience des autres, la pluralité de la conscience est ce qui nous définit alors en tant qu’homme.

Un animal ne semblerait pas avoir de conscience, et l’on peut déterminer ceci par la conscience de la mort; En effet, nous sommes conscient d’être éphémères, nous sommes conscient de n’être que de passage, vers la mort. Et ceci passe par la mort des autres, amis aussi et surtout de nous même. Les éléphants par exemple, ont conscience de la mort de leurs proches, et c’est pour ça qu’il existe des cimetières d’éléphants. Ces pachydermes, au moment de mourir, vont alors se diriger ver un endroit pour terminer leur vie. Et les éléphants vont alors pleurer cet éléphants sur le cimetière. Ils ont donc conscience de la mort des autres, mais rien n’indique qu’il sont conscience de leur propre mort. En effet, il existe un instinct de survie de la part d’animal, qui vont alors tout faire pour rester en vie, mais ce sentiment est assez primitif. Ont ils conscience de la fin de leur vie, et donc de l’absurdité de celle ci ? Car la nature ne peut être régulée, et l’harmonie entre les espèces n’existent que parce qu’ils n’ont pas conscience de l’absurdité de leur propre mort. AInsi, c’est l’harmonie des écosystème, et l’absence de changement surtout, d’évolution sociale des animaux qui causent l’harmonie animale. Il n’existe pas de société animale car ces derniers n’ont pas conscience de leur mort, et donc de leur vie. C’est en ça que l’on peut affirmer clairement que les animaux n’ont pas de conscience. Une conscience collective, une conscience de leur espèce, mais pas de conscience cartésienne, ou encore camusienne. Sinon, on observerait alors une révolte animale, au sens de camus, un éveil consciencieux.

Voilà les éléments de réponses, en bref et résumé bien sur, d’une réflexion qui passionne et anime les débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *